London Calling

London Calling

Londres en moto.

Il parait que "en mai, fais ce qu'il te plaît". Oui et non j'ai envie de dire.

A la base, on avait prévu un long week-end moto en Auvergne. Après 6 mois sans avoir franchement roulé, on avait vraiment besoin d'aller bouffer du kilomètre et d'enrouler du virage à gogo. Malheureusement, une météo particulièrement nulle (froid + pluie) nous obligera à annuler cette sortie tant attendue la veille du départ.

Mais l'envie de rouler à moto est bien là. Et après avoir officiellement annulé notre week-end en Auvergne, une autre idée est lancée sans trop savoir ce que ça va donner.

"Éh les gars... et si au lieu de se faire un week-end de roulage, on allait se faire un week-end à Londres ?"

Et quitte à passer le week-end sous la pluie, autant prendre les motos pour y aller (ben voyons...). On prendra le ferry avec les motos, ça sera plus authentique :) C'est donc en mode Adventure qu'on a décidé de partir, quel que soit la météo, sans franchement avoir prévu quoi que ce soit.


Tonton Bécane - London Calling par teamtontonbecane

Et le jeudi, jour du départ...

La pluie est bien présente... et pas qu'un peu. Comme diraient les anglais : "heavy rain".

Pas la peine de s'encombrer. Pantalon de rechange, pompes de rechange, une brosse à dent et un caleçon. Et le plus essentiel : tout l’attirail de pluie. Sur-gants, sur-bottes, pantalon et veste étanche.

Des sacs-poubelle ambulants

parking-vinci-londresOn quitte l'Ile de France sous une pluie pas cool du tout. Le poids de l'Africa Twin +  le passager & le pilote + l'équipement, soit environ 370 kg, ne facilitent pas la tâche. La buée recouvre intégralement ma visière et il pleut tellement que je ne vois rien... Un petit moment de doute s'installe. Eric, qui roule devant me sert de guide. Si il freine, je freine. Pas le choix, j'y vois que dalle...

Direction Calais par l'A16

Pas la peine d'aller prendre des risques sur les petites routes. On est trop lourd, il pleut trop et la visibilité est trop mauvaise. Après 70-80 bornes sous la flotte, la pluie se calme enfin. On aura même droit à un petit rayon de soleil... avant de se reprendre une averse sur la tronche, pour arriver enfin à Calais sous un beau grand soleil.

Mais au final c'est (un peu) marrant ce trajet. On vit tous la même galère alors c'est plus facile à supporter. Et puis on va à Londres en bécane quand même :) !

Cliquez pour agrandir

Taking Ze Ferry

L'arrivée au port de Calais est easy. On suit les panneaux "Car Ferry" présents dès l'autoroute. Un petit coup de douane, "passeport s'il vous please", on chope nos billets, on se met dans la file d'attente attribuée et hop ! C'est fait. Y'a plus qu'à attendre d'embarquer.

Cliquez pour agrandir

Dans la file d'attente, nos dégaines de sacs-poubelle ont dû faire marrer un anglais qui est venu nous parler. Barbe tressée et cigare à la bouche, il nous raconte qu'il roule en 600 CBR. Mais pas n'importe laquelle... non non... Acheté en épave pour 50 €, il l'a "retapé". Je ne sais pas si on peut dire "retapé"... En réalité, il en a fait une Rat Bike. Tête de fourche en forme de tête d'ours (en papier mâché). Les phares sont dans les yeux, les clignotants dans les oreilles. Il n'y a plus aucun plastique sur la moto et les vitesses se passent à la main avec un levier sur la gauche. Une selle de cheval remplace la selle d'origine et la boucle arrière est relevée à 45°. Franchement, on aurait bien aimé la voir en vrai.

La 600 CBR version Rat Bike par Eric

La 600 CBR version Rat Bike par Eric

 

On parle, on parle mais c'est déjà l'heure d'embarquer. On monte à bord où un espace dédié aux motos nous attend. Une fois sur la béquille, elles sont solidement sanglées au sol.

Le ferry nous emmène de Calais à Dover (Douvres) en 1h30. Confortablement installés dans les canapés, c'est le moment de faire une petite sieste.

Cliquez pour agrandir

Welcome to the UK

Et maintenant l'épreuve du feu... il faut rouler à gauche. Alors certes, sur autoroute, il n'y a pas franchement de difficulté. Seules les limitations de vitesse nous auront posé problème (on en a pas vu...). On a donc suivi le trafic sans trop prendre de risques, à 110 km/h.

Roule à gauche

Mais alors en ville, mon ami... c'est une autre histoire. Personnellement, dans le centre ville de Londres, il y a des fois où je ne savais plus où rouler. Alors je suivais les bagnoles devant moi en espérant ne pas me gourer. Il y a même un moment où un mec en voiture roulait sur ma file en arrivant en face à moi ! Jusqu'à ce que mon passager me crie dans le casque de rouler à gauche... Bref.

La circulation dans Londres n'est pas chouette. Ca n'avance pas, des embouteillages "en veux-tu, en voilà", il y a des feux rouges partout et on est en permanence à l'affût des radars automatiques qui jonchent la ville. Il y en a tous les 20 mètres et pour tous les types d'infractions (vitesse, feu rouge, voie de bus, doigt dans le nez etc...). Du coup on roule un peu sur des œufs de peur de se faire flasher bêtement.

Cliquez pour agrandir

Gare (à) ta meule

Il semblerait que le quartier où l'on va crécher (Seven Sisters Station) ne soit pas des plus sûrs. Alors dans le doute (sans pour autant tirer des conclusions hâtives) on tourne dans le coin en espérant trouver un parking qui nous permettra de passer un week-end serein. Au bout de 2 heures, on est toujours broucouille (comme on dit dans le Bouchonnois) et il est déjà 00h30. Avec les info qu'on a pu recueillir à droite, à gauche, on prend donc la décision de retourner dans le centre ville où il y aurait un parking sous-terrain Vinci. Après un bon 45min de vadrouille, on arrive enfin au parking de Hyde Park. Beau quartier, belles bagnoles... on s'attend à payer au moins 50 £/jour (70 €)... et surprise ! Dans ce parking sous-terrain gardé 24/7 et sous vidéo-surveillance, c'est gratuit pour les motos ! La belle affaire.

Certes le parking est loin de notre piaule mais au moins, on laisse les motos avec l'esprit tranquille.

Alors, Londres ?

Bah c'est chouette, hein. Personnellement, je connais un peu cette ville et j'adore y venir. L'ambiance, les gens, l'état d'esprit, la fête, la bière... les anglais, quoi ! :)

Mais je ne suis pas là pour vous parler de la Reine. Car à Londres, si on aime la moto, il y a un truc à faire en priorité :

Welcome to the...

ace-cafe-london-ban

La Team Tonton Bécane au Ace Cafe de Londres. Ca méritait une photo.

La Team Tonton Bécane au Ace Cafe de Londres. Ca méritait une photo.

Le Ace Cafe est un peu le repaire des motards londoniens. C'est Ze Place To Be quand on aime la moto.

Situé dans la banlieue de Londres, l'Ace est un bar-restaurant fait par des passionnés de moto, de mécanique et de rock'n roll. C'est vous dire à quel point on ne pouvait manquer cette occasion d'y aller.

Sur place, l'ambiance est vraiment cool. Drapeaux à damier et posters de Guy Martin sont placardés un peu partout. Un grand comptoir et des grandes tables accueillent les gens pour boire un coup ou manger une fat assiette de frites au fromage.

Au fond, il y a quelques vieilles motos exposées et sur le parking, c'est un festival de motos en tout genre. Et si vous n'avez pas votre bécane avec vous, vous pouvez toujours vous tirer la bourre sur les bornes d'arcade du jeu Manx TT.

Ca gueule, ça rigole, ça parle bécane (et pas qu'en anglais d'ailleurs), c'est venu en groupe, c'est venu seul, par passion, par curiosité, bref... Il a là une atmosphère qui fout vraiment le smile :)

On se devait d'y aller, on y est allé et on vous le recommande.

Cliquez pour agrandir

The Big Red

Enfin pour finir, on a trainé nos cuirs jusqu'au Big Red, un de mes bars préférés (proche de Holloway Road Station). Du hardrock, des bières, des billards et des tatouages. Un endroit où les motards trouvent parfaitement leur place.

Cliquez pour agrandir

Alors voilà. C'était notre "Londres en bécane". Le Londres de Tonton Bécane :) On vous souhaite autant de plaisir qu'on en a eu si vous souhaiter y aller en moto.

Allez, maintenant faut rentrer. On a pas mal de bornes à s'envoyer et le temps se couvre.

Le temps se couvre et pas qu'un peu...

Le temps se couvre et pas qu'un peu...

Pour en savoir plus :

  • Paris - Calais : si vous prenez l'autoroute, on vous recommande l'A16 qui passe par Beauvais, Amiens, Abbeville, Boulogne-sur-Mer. Un poil plus long (+15min) mais bien plus sympa et joli que par la classique A1 blindée de poids lourds.
  • Ferry : 3 compagnies principales relient Calais à Dover (Douvres) :
    • DFDS Seaways, P&O Ferries, My Ferry Link
    • Nous avons réservé nos billets la veille du départ et nous avons payé 60 € A/R
    • Que vous soyez seul ou accompagné sur votre moto, le prix est le même
    • Il y a au moins 3 départs/heure
    • Attention ! Si vous achetez vos billets le jour même en arrivant sur place, les prix peuvent passer du simple au double
  • Dover - London : 2 itinéraires possibles :
    • Par la M20 : itinéraire classique. Londres est indiqué dès votre descente du bateau.
    • Par la A2 : bien moins encombrée nous a-t-on dit, mais pas testé.
  • Rouler en Angleterre : là-bas, tout est indiqué en miles et milesperhour (mph)
    • Pensez à rouler à gauche
    • Pensez à rouler à gauche
    • Pensez à rouler à gauche
    • Limitation de vitesse :
      • Autoroute = 70 mph (112 km/h)
      • Hors agglomération = 60 mph (97 km/h)
      • Agglomération = 30 mph (48 km/h)
  • Garer sa moto à Londres :
    • On a pas vu beaucoup de moto garée sur les trottoirs. On a donc supposé que ça n'était pas trop la coutume. Et vu le nombre de caméra dans la ville, on a pas voulu prendre le risque de recevoir une prune par email.
    • Le parking Vinci Mayfair Car Park situé à Hyde Park est gratuit pour les motos.
    • A Dover, si vous garez votre moto sur une place de voiture, c'est gratuit.
  • Ace Cafe London : selon les jours, il y a différents types de concentrations (auto ou moto) mais il y a toujours des motos présentent. Privilégiez le week-end pour y aller (plus de monde et donc meilleure ambiance)
  • The Big Red :

Vous êtes allé à Londres en moto ? Donnez une note :)

Partager cet article :
  1. Je ne fais pas de moto mais ton article donne envie d’en faire. Y’a de l’ambiance. Bravo.

  2. LE BRAS Christian 27 mars 2016, 18 h 51 min

    très marrant le Ace café et le rodéo des mômes

Comments are closed.