L’Essence du MotoGP

L’Essence du MotoGP

5,95 € ht/L !!! C'est le prix d'un litre d'essence, pour une Moto2. C'est cher, hein ? Autant vous dire que les pilotes ne sortent pas sur piste pour rien et qu'ils ont intérêt à optimiser leurs tours de piste.

Croire que les MotoGP tournent au sans plomb 95/98 qu'on trouve dans le commerce pourrait être envisageable. Pourtant non. Pas du tout. Les teams ne font pas le plein à la pompe de Leclerc. Pourtant ils devraient, les prix baissent en ce moment ;)

Fournisseur

2014-12-08_190659Chaque team MotoGP à son propre fournisseur et dispose donc d'un carburant développé spécifiquement pour sa propre moto qui elle-même est développée pour ce carburant spécifique. Repsol développe l'essence pour le team Honda Repsol et Elf pour le team LCR Honda par exemple. Cependant, en Moto2 et Moto3 Eni est le fournisseur officiel du carburant. En général, les carburants sont développés plusieurs mois avant le début de la saison. Plusieurs allers/retours entre le pétrolier et le constructeur sont nécessaires pour mettre au point le carburant. Des tests sont 2014-12-08_190913réalisés par le pétrolier (Repsol dispose d'un monocylindre Honda qui s'avère être 1/4 du moteur de la RC213V) puis les échantillons sont envoyés au constructeur pour qu'ils soient testés au banc moteur. Lorsqu'une composition de carburant se distingue du lot, elle est envoyée au constructeur pour un test privé sur piste. A partir de là, si les résultats sont satisfaisants, le carburant est validé pour la saison et ne bougera pas.

2014-12-08_191834_2

Les principales différences entre le carburant des MotoGP et le carburant qu'on trouve dans le commerce sont l'indice d'octane, le gain en puissance et le prix ! En effet, pour une Moto2, il faut compter 5,95 € ht/L ! La victoire a un prix ;)

Additivation & indice d'octane

2014-12-08_193009Le carburant de MotoGP est composé à 99% d'une base fossile. Le 1% restant, c'est toute la différence :) C'est dans ce 1% que l'additivation se fait (l'ajout de molécules de synthèse). En effet, c'est là que les sorciers entrent en action pour faire toute la différence et rendre leur carburant performant. Cette additivation à pour but d'optimiser le carburant à plusieurs niveaux : améliorer la combustion, fiabliser la mécanique via des détergents, antioxydants etc... Au final, le choix de ces molécules et leur formulation va également déterminer l'indice d'octane. En MotoGP, l'indice d'octane doit être compris entre 95 et 102. Chez Elf, cet indice est autour de 101,7.

Gain en performance

Comparativement à du SP98 du commerce, la préparation spécifique du carburant pour les MotoGP permet un gain de 10 ch environ ! Si vous mettiez ce carburant dans votre moto, cela serait bénéfique pour celle-ci. Cependant, le gain en puissance serait minime sans réglage précis (injection, allumage, électronique...). Mais si les teams utilisaient du SP98 courant dans une MotoGP, ça ratatouillerait et c'est pas dit que la moto tourne très longtemps. J'ai, à titre personnel, effectué plusieurs expériences dans ma jeunesse sur différents carburants de compétition pour2014-12-08_193340 ma mobylette. Il s'agissait de faire un savant mélange de SP98 et d’éther. Les effets furent remarquables et contrairement à ce que vous pouvez penser, non, mon moteur n'a pas serré ! Et cette même mobylette (Peugeot 103 MVL de 1999) roule encore avec le moteur d'origine (oui monsieur).

Optimisations

2014-12-08_193242Contrairement à moi qui me contentait d'optimiser mon mélange en disant : "Seulement 65 Km/h ??? Vas-y rajoute de l'éther !", les pétroliers font un vrai travail d'optimisation. Dans la chambre à combustion, une étincelle se produit afin d'enflammer le carburant. Cette flamme s'appelle la "front flame". Les pétroliers étudient cette fameuse front flame avec des caméras/appareils photo slow motion (plusieurs milliers d'images/seconde) afin de comprendre comment cette flamme se propage dans le cylindre. L'objectif principal est d'optimiser cette combustion afin qu'il n'y est pas de carburant non brûlé, qui représente une perte de puissance.

L'autre optimisation majeure se concentre sur l'auto-inflammation. Avec les fortes chaleurs dans le cylindre, le carburant peut en partie s'enflammer de lui-même avant l'étincelle. Cela provoque donc 2 front flames : une avant l'étincelle qui enflamme une partie du carburant et une seconde front flame au moment de l'étincelle qui enflamme le reste du carburant. Ce départ de 2 front flames provoque un réel problème car cela va créer des turbulences dans le flux d'énergie provoqué. L'objectif et d'éradiquer l'auto-inflammation afin qu'un maximum de carburant soit brûlé le plus rapidement possible au moment de l'étincelle uniquement. L'indice d'octane permet ce travail car plus il est élevé et moins il y a d'auto-inflammation.

Consommation, densité et stabilité

fuel-tank-1La consommation est maintenant un point essentiel que doivent aborder les pétroliers. Quand on sait qu'une MotoGP consomme à peu près 18 L/100Km, on conviendra que ce paramètre est d'une importance capitale. Avec la limitation à 20 L de contenance pour une MotoGP, comment faire pour que les motos marchent aussi fort et aussi longtemps qu'avant ? Toutes les optimisations citées au-dessus y participent. Mais les pétroliers sont également toujours à la recherche de nouvelles molécules pour qu'une goutte de carburant puisse contenir toujours plus d'énergie. Quant à l'autonomie, elle est améliorée en jouant sur la densité du carburant. Chez Elf, 1 L de carburant correspond à 750g. Il suffit donc de refroidir le carburant (dans une certaine limite autorisée) pour le densifier (les molécules se resserrent) et donc faire rentrer plus de carburant dans le réservoir de 20 L.

62d661e8dcbe9a34c2724a6c76303c6f-l360Un autre enjeu est de garantir la "stabilité" du carburant. Repsol produit environ 40 000 L d'essence par an pour les courses MotoGP (sans compter les tests hivernaux/pré saison qui représentent environ 30 000 L de carburant). Si on convient qu'un litre coûte à peu près 5,95 € ht/L, quand un team ouvre un fût, il faut éviter au maximum que l'essence s'évapore (tant qu'à faire). Les pétroliers travaillent donc sur ce qu'ils appellent "les légers". Ce sont les molécules qui ont tendances à s'évaporer. L'objectif étant de stabiliser au maximum le carburant afin d'éviter l'évaporation pour que celui-ci garde ses propriétés.

Si vous aussi vous souhaitez optimiser les performances de vos motos sur piste, sachez que vous pouvez également acheter de l'essence issue de la compétition pour 4,5 €/L ht (l'essence haut de gamme de chez Elf : Moto 4S GP) chez Team FJ. Toutes les infos des différents carburants de compétition Elf ici : www.acs.total.com

Sources : Sport-Bikes, Repsol, Elf, Eni, Moto Journal, motogp.com

Partager cet article :
Tagged with
  1. Incroyable cette vidéo de combustion …

Comments are closed.