Essai – Suzuki SVS 650 (2004)

Essai – Suzuki SVS 650 (2004)

Une semi-sportive très joueuse, avec un petit moteur coupleux tout en restant une moto facile à prendre en main.

Avec la Suzuki SVS 650 de 2004, on se croirait sur une sportive. Penché sur l'avant, avec un bicylindre assez coupleux qui procure de chouettes accélérations. On s'y croirait. La position invite à adopter une conduite un peu plus musclée et le couple du bicylindre se révèle extrêmement amusant à bas régime. Parfait pour du sinueux ! Mais la petite SVS reste avant tout une moto accessible. Et le tout se conjugue assez bien au final pour donner une moto facile à prendre en main et avec laquelle on se prend vite au jeu. Brôap !

Son moteur

suzuki-svs-650-2004-moteurLe petit bicylindre de 650 cc est clairement joueur. On apprécie le couple présent dès 3.000 tr/min et cela donne de chouettes accélérations et de belles relances sur des petites routes sinueuses à basse vitesse. Nous nous étions régalés sur les petites routes du Morvan. En revanche, dès que cela devient trop rapide, le moteur accuse le coup et s'avère être poussif. Dans une courbe rapide, haut dans les tours, les sorties de virage manquent cruellement de couple. Mais cela à un avantage de taille : on prend facilement en main la puissance et exploiter le moteur devient un régal, car nous ne sommes jamais dépassés par celui-ci.

Car il faut l'avouer, une moto qui déborde de couple peut rapidement devenir inexploitable sur route et cela peut se transformer en calvaire. Alors qu'ici, avec le bicylindre 650 cc de la Suzuki SVS, l'exploitation de la puissance reste à porté de tous. Car c'est bien un élément essentiel pour se faire plaisir à moto : savoir exploiter la puissance de son moteur en fonction de la route.

Vitesse max

Pour être totalement franc, la vitesse pure de la Suzuki SVS 650 n'est pas son point fort. Le moteur plafonne rapidement à 220 km/h. Il ne faut pas se mentir, le bicylindre en V de la Suzuki offre donc assez de puissance pour s'amuser sur route, mais manque cruellement de gouache pour passer des courbes à plus de 200 km/h. Soit dit en passant, sur route ouverte, c'est bel et bien sur les petites nationales sinueuses limitées à 90 km/h que l'on s'amuse le plus. Le moteur de la SVS 650 est donc parfait pour ça.

La partie cycle

Commençons par le moins bon. Le freinage. Il n'est clairement pas à la hauteur de cette moto. Il est mou et peu précis. Surtout sur piste où les durites vont avoir tendance à se dilater rapidement. Les étriers Tokico sont assez décevants et manquent de mordant. Nous parlons ici d'un usage sportif, hein. Soyons clairs. Car dans l'utilisation du quotidien, les freins vous arrêteront sans aucun problème, cela va de soi, n'ayez crainte.

suzuki-svs-650-2004-4

Quant au cadre - certes, qui est très beau - il manque de rigidité. Dommage. Lors de passages en courbe appuyés, la moto a tendance à saucissonner. Ce n'est pas un réel problème en soi, car avec la 650 SVS, on ne parle pas de compétition. Donc en utilisation loisir, cela passe sans problème. Mais quand même... On aurait aimé avoir une moto plus rigide. Ce qui améliorerait grandement la précision. Mais ne faites pas les malins, ce n'est pas avec un cadre plus rigide que vous passerez devant ;)

Attendez, restez ! La Suzuki SVS 650 a aussi des qualités. Le look et la position de conduite se rapprochent clairement d'une sportive. Tête penchée derrière la bulle, appuyé sur les guidons bracelets, pieds reculés. Vous y êtes. Vous faites corps avec la moto. La tête de fourche n'apporte pas une réelle protection en utilisation quotidienne, mais elle aide malgré tout. En revanche, vous serez bien heureux de la trouver lorsque ce sera le moment d'attaquer, tête dans la bulle. Les guidons bracelets amènent le poids du corps vers l'avant sans rendre la chose insoutenable. Et ça, c'est un très gros avantage ! On s'approche d'une position sportive sans les inconvénients. Les cale-pieds reculés et leur design assez fin procurent une grande sensation de précision lors des appuis. Un plus lorsqu'il s'agit de prendre appui afin de balancer sa moto de gauche à droite sur un parcours sinueux.

suzuki-svs-650-2004-2

La polyvalence

Car oui, il faut l'avouer, la Suzuki SVS 650 est aussi une moto polyvalente. Bon... Pas autant que certaines, mais tout de même. Elle se démarque par sa facilité de prise en main, ce qui ne la rend pas désagréable à utiliser au quotidien.  Son poids (169 kg à sec) lui permet aussi de ne pas être une moto fatigante à conduire. En revanche, là où elle pêche, c'est sur le rayon de braquage. Mais on s'en accommode.

La position reste assez agréable et permet en même temps d'être assez penché en avant pour "attaquer" sur les petites routes.  Vous vous baladez sans trop fatiguer et en même temps, vous avez une position adaptée pour une conduite sportive. Un très bon point qui mérite d'être souligné !

Côté confort, on peut faire mieux. On peut qualifier la SVS de semi-sportive. Et dans "semi-sportive", il y a le mot "sportive". Sachez-le, une sportive n'a rien de dédiée au confort (ou très rarement). Alors oui, la selle de la Suzuki SVS est assez ferme, c'est vrai. Au bout de 150 km sur autoroute, on commence à avoir mal au fion. Mais d'un autre côté, la selle permet une belle amplitude de mouvement. Et c'est d'ailleurs probablement pour ça qu'elle a été pensée, afin de pouvoir balancer son poids aisément d'un côté et de l'autre pour amener la moto en courbe. Car ne l'oublions pas : La Suzuki SVS 650 est une moto joueuse !

suzuki-svs-650-2004-3

En conclusion

La Suzuki SVS 650 de 2004 est une moto faite avant tout pour s'amuser et prendre du plaisir sur route ouverte. Le couple du moteur présent à bas régime permet de belles relances en sortie de courbe à basse vitesse (autour des 90 km/h), la position invite clairement à une conduite sportive, et le look n'est pas déplaisant. De plus, elle reste une bonne machine au quotidien par sa facilité de prise en main. Ses défauts (freinage et cadre "mou") ne se révèlent que lorsqu'on tape dedans. Cela reste dommage, mais n'empêche pas de s'amuser et de prendre énormément de plaisir avec. Bref, c'est validé. Vous pouvez y aller les yeux fermés !

suzuki-svs-650-2004-5

1459442000_thumb_up- Le couple moteur à bas régime
- La puissance moteur qui reste exploitable
- La position de conduite sportive
- Son poids qui la rend agile
1459441959_thumb_down- Le freinage
- Le cadre un peu mou dans les virages appuyés
- Le moteur poussif à haut régime
Fiche technique Suzuki SVS 650 2004
Moteur
TypeBicylindre en V à 90°, 4 temps
Cylindrée645 cc
Puissance74 ch à 9000 tr/min
Couple6,5 mkg à 7400 tr/min
AlimentationInjection
RefroidissementLiquide
Boite6 vitesses
Transmissionchaîne
Partie cycle
Frein avant2 disques Ø 290 mm, étriers 2 pistons
Frein arrière1 disque Ø 240 mm, étrier 2 pistons
CadreTreillis tubulaire en aluminium
SuspensionFourche téléhydraulique Ø 41 mm, déb : 130 mm
AmortisseurMonoamortisseur, déb : 125 mm
Réservoir16 litres
Poids à sec169 kg
Poids en ordre de marche196 kg
Hauteur de selle80 cm
Longueur212 cm
Largeur76 cm

Plus d'Essais sur TontonBecane.com

Vous avez roulé en Suzuki SVS 650 de 2004 ? Donnez-lui une note.

Partager cet article :
Tagged with