Honda XRV 750 Africa Twin (1993)

Honda XRV 750 Africa Twin (1993)

Indémodable et indestructible. Quand la polyvalence se mêle au plaisir.

A force de trop trainer sur leboncoin, ce qui devait arriver arriva. J'ai fini par acheter une Honda 750 Africa Twin. En même temps, ça faisait des semaines, non... des mois, que j'avais en tête l'idée de me fendre d'un trail.

J'ai trop de scrupules à sortir une Suzuki 1000 GSX-R dans Paris ou à l'amener sur l'autoroute... On tue les pneus (qui coûtent un bras), on met des "sales bornes" à la moto, bref on n'optimise pas la moto et on se retrouve avec une ultra sportive qu'on utilise à 80% du temps comme une utilitaire... C'est nul.

Du coup j'ai commencé à avoir envie d'un truc qui me permette de rouler à moto un peu plus "quotidiennement". Le trail s'est plus ou moins imposé de lui-même. Le voyage, le coté pratique, l'aspect confort, sa force etc, c'est devenu évident. Et quoi de plus emblématique que l'Africa Twin ?

honda-africa-twin-1993-1Modèle mythique des baroudeurs des années 90, la gueule de la Honda Africa Twin n'a pas mal vieilli. Au contraire. Elle reste sublime. Massive, elle donne clairement un sentiment de sécurité et de confort. Alors certes, ce n'est peut-être pas la dernière BMW 1200 GS Adventure, mais au moins, celle-là, je n'aurai pas peur de la pourrir ;)

Après plusieurs journées à écumer le web des petites annonces, il a fallu trouver l’équilibre le plus juste entre année du modèle, kilométrage,état de la machine et prix. Pas facile... sur internet, il y a à boire et à manger. Ca va du type qui n'est pas vraiment passionné qui se sépare de sa machine pour une poignée de cerises car il ne l'utilise pas, en passant par l'aficionado de l'Africa Twin, qui pense vendre un Picasso.

Le choix s'est porté sur un modèle de 1993 avec 70 000 Km.

Vieille et bornée vous dites ? Moi je dirais plutôt : indémodable et indestructible.

Le tableau de bord de l'Africa Twin et son fameux Trip Master

Le tableau de bord de l'Africa Twin et son fameux Trip Master

En parlant avec quelques mécaniciens, en trainant sur les forums, on se rend compte qu'une Africa Twin bien entretenue passe le cap des 100.000 km. Puis c'est du Honda. Alors bizarrement on se sent rassuré. Certes, on lit de tout également... "ça tiendra jamais", "ça peut aller jusqu'à 400.000 km", "c'est mort à 50.000"... Bref, difficile de trancher.

Concernant le prix, il est finalement fixé à 2.200 €. On aurait pu avoir mieux, on aurait pu avoir pire aussi. Il faut savoir qu'il y a une forte demande pour ce modèle et qu'en général, les propriétaires d'Africa Twin les gardent précieusement. Alors quand il y a une annonce potable qui parait, elle ne fait pas long feu.

Les premiers tours de roues se feront sur autoroute, sous une neige fondante qui se transformera en pluie. J'ai eu du nez et j'ai embarqué avec moi une "petite laine". Je me suis donc équipé avec un collant sous le jean, un sur-pantalon de moto d'hiver, une sous-veste chauffante, la doublure de mon cuir et des gants d'hiver.

Passage à la station service. C'est marrant c'est plus cher que d'habitude... c'est normal, on peut mettre 23 L d'essence dans le bazar.

Et c'est parti pour 400 km d'autoroute !

On n'est pas le nez dans la bulle, le dos pété, poignée dans l'angle. Nan. On se tient droit. On se balade, on se promène, on prend son temps. On roule pépère à 130 km/h, confortablement installé.

La position de conduite est vraiment sympa. Du coup on appréhende moins les longues distances. La bulle haute est un régale. Le vent vient frapper le haut du casque et on peut rouler la mentonnière relevée sans être trop gêné par le vent.

Les protège-mains viennent briser le vent et ralentissent significativement  le refroidissement des nos petits mimines. Quant à la selle confort dont la moto est équipée,  certes c'est confort... Mais malgré tout, après deux heures de route, je commence à avoir "mal".

La position de conduite s'avère être assez haute également et c'est chouette. On voit loin. En arrivant sur "Paname" dans les embouteillages (évidemment), ce point de vue en hauteur change tout. En revanche, la largeur du bestiau, le guidon cross, les protège-mains et les rétros ne rendent pas si simple le passage entre les voitures. Mais on s'y fait.

honda-africa-twin-1993-9

J'apprécie tout particulièrement l'aspect "pratique". Je peux sangler tout et n'importe quoi, n'importe où sur la moto sans avoir peur de trop abimer l'engin ou ses carénages.

Maintenant, RDV est pris chez le garagiste pour lui refaire une petite santé et partir sur une base propre. Après 22 ans, ça s'impose.

Enfin voilà. J'ai une Africa Twin :) Maintenant je vais installer un blocage parental sur le site leboncoin.fr.

honda-africa-twin-1993-5

Plus d'Essais sur TontonBecane.com

Partager cet article :
  1. Bravo, très bon choix. Le bon modèle, avec un joli coloris… Parce que que y’en a eu des moches quand même!
    Le truc bien aussi, c’est de pouvoir prendre les petits chemins de traverse.l’aventure au coin de la rue.
    Et le top case, autant c’est pas possible sur une sportive, autant il est invisible sur un trail.

Comments are closed.